都民のルート ITINERAIRES TOKOÏTES イントロダクション Introduction

De juillet 2007 à août 2011, j'ai séjourné à plusieurs reprises au Japon. Tout au long de ces périples, mes escales à Tokyo ne dépassaient guère plus de 3 jours, parfois même une seule journée. 72 heures c'est peu et beaucoup en même temps.

L'urgence est un extraordinaire moteur pour reconsidérer la notion de temps. Temps nécessaire pour m'imprégner de l'énergie de la mégapole tentaculaire et d'en saisir quelques fragments d'instantanés retranscrits ici dans ce projet qui a pris forme au fil des séjours.

Découvrir une ville, c'est un peu se sentir l'âme d'un modeste explorateur, mais c'est aussi se confronter à l'inconnu, avec l'impression de se sentir pleinement vivant, tous ses sens en fonctionnement "mode optimal" afin de capter, de respirer, d'observer, de s'imprégner de toutes choses, des visages croisés, de l'énergie ambiante, tout ce qui fait la  particularité d'un lieu.

Une fois cette matière récupérée, il me fallait l'ordonner autour de chapitres et y intégrer les palettes chromatiques urbaines issues de ces escales Tokyoïtes. C'est alors que la couleur végétale apparut comme une évidence, pour poétiser l'espace urbain apparemment hostile…

Ce projet s'articule également sous la forme d'un ouvrage à venir. 


"Aéroport de Narita. me voici donc fraîchement débarqué en ce samedi 07 juillet 2007, environ une heure pour rejoindre Tokyo Central, puis direction Ikébukuro, au nord ouest par la ligne JR Yamanote Line, la ligne de la ville haute, qui allait devenir mon repère ultime, grâce au grand contour qu'elle dessine de l'agglomération Tokyoïte.


Penché sur la carte de la ville, j'essayais de comprendre sa logique, son agencement, à la recherche d'un quelconque centre névralgique ? Cette mégapole de plus de 14 millions d'habitants, avait-elle plusieurs cœurs en elle qui battaient si fort, pour susciter autant de fascination et d'engouement ? 

La ville de tous les possibles, de toutes les rencontres, de toutes les audaces, de tous les mixages, de l'avant garde, de la mode, de la culture branchée, de la cuisine raffinée, la ville électrique la plus extravagante de la planète, où se côtoie en permanence tradition et ultra-modernité..." Extrait des carnets Tokyoïtes